Nous tenons à respecter, dans tout projet de la vie quotidienne comme dans celui-ci, un ensemble de valeurs qui est propre à notre existence et notamment à notre vie de scouts. Ainsi, le partage, la solidarité et le droit à l’éducation sont trois domaines pour lesquels nous souhaitons donner de nous-mêmes. Le partage, nous l'avons vécu depuis le début, c'est une valeur forte du scoutisme et d'autant plus dans notre unité, où les inégalités sociales devaient être gommées par le partage. Nous avons eu la chance de pouvoir beaucoup partager, nous continuons naturellement à le faire. Ce qui nous plaît maintenant, c'est de partager des expériences, des parcours, des avis et des désaccords. Notre curiosité grandissante nous encourage à vivre des aventures nouvelles; à notre avis, c'est à nous d'aller les chercher : par les témoignages de nos pairs et par nos propres expériences. Il ne s'agit pas de vivre l'impossible ou l'extrême, mais au moins l'inhabituel, le différent.

Ce projet, c'est l'occasion de grandir par notre propre expérience. La solidarité, même si c'est dur à définir, nous est d'autant chère qu'elle nous semble rare. Malheureusement, le quotidien permet assez peu d'exprimer sa solidarité. Il nous semble que, comme pour l'expérience, c'est à nous d'aller la chercher, la titiller. Nous pouvons n'être solidaires que sur un point où nous sommes nous-mêmes solides, alors nous choisissons l'éducation, l'apprentissage. Partager nos savoirs, nos modèles pédagogiques, sans les imposer pour tenter de rendre l'égalité à laquelle chacun doit
prétendre. Nous avons tous les trois la chance de pouvoir accéder à de grandes écoles, nous profitons de formations enrichissantes et complètes. Ce n’est pas la chance de beaucoup d’enfants, le déséquilibre est flagrant. Puisque nous sommes riches de notre éducation, nous devons participer à l’équilibre, et donner où nous avons suffisamment.

C’est pourquoi nous voudrions participer à l’éducation de jeunes : Tout comme le bonheur, la connaissance n'a que peu d'importance si elle n'est pas transmise et partagée. « Et le monde n'avance que grâce au souffle des enfants qui étudient » (Talmud). Avec cette envie, nous avons cherché une association qui remplisse une mission d’éducation, quelque part dans le monde.