La fin des préparatifs

Nous sommes heureux de vous annoncer notre départ prochain pour l'Inde !
L'excitation nous gagne de plus en plus, nous laissant peu d'esprit pour terminer nos préparatifs. Où en sommes-nous de cette longue année de préparation ?

La règle du "au cas où" régit nos préparatifs...
Au niveau administratif, nous sommes parés : 4 visas, 8 billets d'avion et une multitude de photocopies et scans de nos papiers, "au cas où".
Nous avons fini par trouver un appartement à louer, au cœur de la ville. La voie du bouche à oreille aura été plus efficace qu'internet, où nous avions longuement échangé avec une agence, sans succès.

Le budget prévisionnel s'élève à pas moins de 7000 euros. C'est un budget large, un objectif idéal. Il est atteint à 95 %. Nous partons donc sereins, avec l'assurance que nous pourrons couvrir des frais "au cas où", et que nous pourrons vous proposer des rétrospectives grandioses dès la rentrée. Après avoir acheté les billets d'avion (35% du budget !), payé les visas (800 euros en tout), la location, etc., nous avons encore une marge confortable pour le transport et la nourriture, qui n'est pas chère en Inde.

Pas chère mais parfois incertaine, c'est pourquoi nous mettons toutes les chances de notre côté pour préserver notre santé. En plus de vaccins supplémentaires pour prévenir de la fièvre typhoïde et de l'hépatite A, nous avons mis le paquet sur la protection anti-moustique : moustiquaires, lotions répulsives pour les vêtements, répulsif sur le corps... au cas où. Mais le plus efficace est souvent le plus simple : il faudra privilégier les vêtements longs, couvrant les poignets et les chevilles. Ajoutons à tout cela une trousse à pharmacie qui déborde (presque), et nous pouvons certifier que nous vivrons en bonne santé. Sans compter que Pondichéry est une ville moderne disposant de très bonnes cliniques et hôpitaux, et où l'on peut trouver facilement toute sorte de médicaments.

Les préparatifs c'est une chose, mais ce qui nous mobilise aussi avant le départ, c'est ce que l'on va faire sur place...
Nous atterrirons, si tout va bien et que notre vol n'est pas touché par la grève des contrôleurs aériens, dimanche (29 juin) après-midi, heure indienne. Nous pourrons poser nos valises le soir même, après quelques heures sur la route entre Chennai et Pondichéry.
Dès le lendemain, lundi 30 juin, nous prendrons contact avec Ajit Sarkar, le fondateur de l'école. Il nous fera visiter l'école et rencontrer les enseignants, le personnel et les enfants ! Nous aurons l'occasion de planifier nos journées de présence à l'école. Mais aussi de nous rassurer, car c'est bien les cours qui nous posent le plus de questions en ce moment : Allons-nous être de bons professeurs ? Comment parler devant une classe ? Peut-on faire aimer le français, au moins donner envie de l'apprendre ?
Heureusement, nous nous sommes bien préparés durant l'année. Avec un très bon contact au centre social et culturel Charenton, nous avons suivi les enfants dans leurs études et leurs progrès. Tout le monde en est sorti grandi. Les responsables du centre ont senti que nous avions assez bien réussi à intéresser les enfants, à répondre à leurs questions, à nous faire apprécier d'eux.
A l'école Vellai Thamarai, les enfants ont l'habitude de rencontrer des bénévoles, présents tout au long de l'année.

Enfin bref, tout devrait bien se passer... grâce à vous !
Avant le départ, nous devons nous rendre compte comment tout cela est possible : bien sûr, nous avons une part dans la réussite de ce projet. Nous avons donné beaucoup de temps et d'énergie, toujours avec le départ dans la longue-vue. Mais nous devons surtout notre départ à tous ceux qui nous ont soutenus. Financièrement bien sûr, parce que nous nous appuyons sur une trentaine de donateurs, mais pas seulement. Le soutien amical a fait beaucoup, les services rendus et proposés nous ont bien aidés ! Nous tenons à vous remercier chaleureusement, notre cadeau est merveilleux, nous essaierons de vous le faire vivre avec nous. Merci mille fois !

Vous faire vivre le projet
Pour suivre le projet au quotidien, nous vous proposons de vous rendre sur ce blog. Nous publierons régulièrement des nouvelles !
Chacun de nous quatre aura une façon de raconter le voyage : Martin écrira, Jules dessinera, Baptiste nous fera des photos et Jean filmera. Chacun son mode d'expression, vous pourrez piocher à volonté dans nos récits !

En attendant, nous essayons de garder la tête sur les épaules malgré l'impatience qui nous traverse. Nous vivrons bientôt un rêve, un projet commun dans nos têtes depuis plus d'un an, rien ne saurait s'opposer à sa bonne réalisation !

L'équipe des Aînés : Jules, Jean, Martin et Baptiste.

Ajouter un commentaire

Filtered HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Tags HTML autorisés : <a> <em> <strong> <cite> <blockquote> <code> <ul> <ol> <li> <dl> <dt> <dd>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.